Vue d’artiste

Les fondations de ce blog sont établies : il s’agit du CMS WordPress. Restera à monter les murs, à savoir la structure du blog avec ses premiervisuel_avril16particularités, et des pages spécifiques. Ensuite, viendra la déco. En attendant pour me faire une idée de ce que je peut mettre en route et ce que pourrait donner les idées que j’ai en tête, et après quelques croquis, voilà le premier visuel.

Donc à ceux qui viendrait à  se perdre sur ce blog en gestation, je vous invite à laisser vos commentaires, questions, suggestions et remarques.

J’arrive vraiment pas à le coâre

Corvée de fin d’hiver ou corvée de début de printemps, c’est la même chose, il faut le faire : ce dimanche, je m’en suis allé virer les feuilles qui se sont glissées entre les grilles du caniveaux devant le portail du garage. En même temps, je profite pour enlever la terre que les vers de terre ont remontée.

j’ai presque fini, il me reste plus qu’un coin à faire. J’enlève les feuilles et, Oh ! surprise ! devinez sur quoi je tombe ?

Et oui, sur une grenouille verte (Rana esculenta). Elle s’était trouvé un refuge entre les feuilles de chêne et quelques poils de ma chienne …

Une grenouille verte hiberne dans le caniveau
Une grenouille verte hiberne dans le caniveau

Une grenouille verte hiberne dans le caniveau

La surprise est vraiment grande parce que je ne vois pas du tout d’où elle peut venir. Le ruisseau le plus près est à 800 mètres, et pour en venir il faut traverser deux-trois routes et chemins, ainsi qu’un carrefour très fréquenté.
Alors un point d’eau ?! Là non plus, je ne vois pas. D’autant que, renseignement pris, les grenouilles vertes sont plutôt bruyantes pendant l’été. Je les aurais certainement entendues si il y s’en était trouvé à proximité.

Donc voilà l’animal. La grenouille verte se trouve dans toute l’Europe, que ce soit en plaine ou en montagne. Le mâle fait 7,5 cm, et la femelle jusqu’à 13 cm. Elle se nourrit d’insectes, d’araignées, de petits poissons, d’escargots, etc. Bref, c’est un voisinage très sympathique et pratique pour un jardin.
Elle habite sur les rives des lacs, dans les étangs ou les mares, et l’hiver l’adulte le passe au fond de l’eau dans la vase. Le jeune par contre se cache plutôt au sec, sous des pierres, dans du feuillage, …

Celle qui se trouve dans mon caniveau fait environ 5 cm, ce qui confirme que c’est un jeune.

Mais tout ça ne m’explique toujours pas comment, cette jeune grenouille verte est arrivée là … Ces jours-ci, le vent est fort, mais tout de même pas au point de faire voler les grenouilles … !

Je remets une épaisseur de feuilles sur cette nouvelle venue, et j’espère que cette rencontre inopinée ne l’aura pas trop dérangée. On ne sait jamais, des fois qu’elle déciderait de s’installer …